L'Argentine à la recherche de " Pipita "

le
0
L'Argentine à la recherche de " Pipita "
L'Argentine à la recherche de " Pipita "
Muet depuis le début du Mondial, Gonzalo Higuain apparaît à court de forme au plus mauvais moment pour l'Argentine. Face à la Belgique, l'Albiceleste aura besoin d'un " Pipita " décisif. A moins que Lionel Messi ne se mue encore une fois en homme providentiel.

Pendant que l'un brille par sa constance et son rendement, l'autre détonne par son inefficacité et son mal-être. Lionel Messi - Gonzalo Higuain : un duo de choc sur le papier. Moins dans les faits. Car si « La Pulga » a déjà inscrit quatre buts pour l'Argentine, « Pipita » est toujours aphone. Contraste saisissant avec le Gonzalo Higuain de 2010 qui avait marqué quatre fois en Afrique du Sud. Du coup, le pays entier commence à douter du bien fondé de l'aligner contre la Belgique, samedi en quart de finale du Mondial. Alejandro Sabella reste lui droit dans ses bottes. Et il devrait encore titulariser l'attaquant de Naples face aux Diables Rouges. Contre l'avis de tous ou presque. Même Diego Maradona, qui l'avait lancé dans le grand bain international le 10 octobre 2009 contre le Pérou, commence à douter de son protégé. Et propose une alternative crédible. « Il est juste que Rodrigo Palacio joue car Higuain n'est pas en forme. Il a besoin d'au moins un match de repos », a estimé El Pibe de Oro dans les colonnes du journal Il Mattino. Un avis tranché qui cadre mal avec l'envie de stabilité prôné par le sélectionneur de l'Albiceleste.

21 buts en 36 sélections avec l'Argentine

Chasseur de buts et habituel cauchemar des gardiens, Gonzalo Higuain n'a, depuis l'entame du Mondial, plus rien à voir avec ce « tueur » des surfaces. Son sens du but a pourtant fait merveille toute l'année à Naples. Dix-sept buts inscrits en Serie A, soit autant que son principal concurrent en équipe nationale, Rodrigo Palacio, et une victoire en Coupe d'Italie. Et si l'on jette un coup d'½il à ses statistiques avec l'Argentine, le constat est flatteur. Avec 21 buts en 36 sélections, « Pipita » a marqué plus d'une fois sur deux en matchs internationaux. C'est dire s'il est indispensable à son équipe. Alors, qu'est-ce qui cloche depuis le début du Mondial ? Son positionnement assurément ! Exilé sur le côté droit de l'attaque argentine, Gonzalo Higuain n'est pas à l'aise. Imprécis et quasiment inexistant dans le jeu offensif de l'Albiceleste, le natif de Brest semble perdu sur le terrain. En manque d'idées. En rade quoi. On l'a rarement vu aussi peu impliqué sur un terrain. Désigné parmi les « Quatre Fantastiques » aux côtés de Sergio Agüero, Angel Di Maria et Lionel Messi, Higuain peine à justifier son statut de joueur de classe.

Décisif pendant les qualifications

Et puis il y a aussi l'excuse de la préparation tronquée en raison d'une blessure à une cheville qui l'a handicapé tout le mois de mai. Mais on n'oublie pas non plus que si l'Argentine est au Brésil, c'est aussi et surtout grâce aux performances de son attaquant qui a marqué neuf buts en onze matchs durant la campagne de qualification. On n'oublie pas non plus qu'il a marqué le Real Madrid de son passage (121 buts en 264 matchs), même si sa sortie n'a pas été idyllique. Et si Naples a déboursé 40 M¤ pour le faire venir, ce n'est pas uniquement pour sa « belle gueule ». Evidemment, Gonzalo Higuain est un joueur « fuoriclasse » comme on dit en Serie A. Une gâchette capable de traverser un match tel un fantôme pour surgir en fin de rencontre et planter une banderille. Face à la Belgique, une équipe qui monte en puissance, l'Argentine aura bien besoin des talents de finisseur de « Pipita ». Car Lionel Messi ne pourra pas tout le temps être... Lionel Messi. Un jour sans arrive, même aux meilleurs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant