L'argent virtuel de nouveau mis à l'index

le
4
©Fotolia
©Fotolia

(lerevenu.com) - «Les monnaies virtuelles ne constituent pas un moyen de paiement légal ni une forme d'argent numérique», préviennent les deux organisations. « Il n'existe ni contrôle financier ni surveillance de l'argent virtuel. C'est précisément pour ces raisons que ces produits sont risqués». Et ces risques sont considérables.

En voici quelques exemples :

* l'environnement internet dans lequel l'argent virtuel est conservé et échangé comporte un certain nombre de risques : la plate-forme de négociation ou le porte-monnaie électronique peuvent être piratés, le propriétaire risquant de voir son argent virtuel dérobé ;

* la fiabilité opérationnelle (en particulier le risque de fraude) de tels systèmes n'a pas encore été évaluée de manière formelle par les autorités de contrôle ;

* contrairement à ce qui prévaut pour l'argent électronique, la fluctuation du taux de change de l'argent virtuel peut entraîner d'importantes pertes financières. L'argent virtuel possède donc un risque de change élevé : la valeur à laquelle l'argent virtuel peut être changé dans des monnaies officielles (comme l'euro) est très variable. Des variations de prix de plus de 30 % en une seule journée ne sont pas rares. Il n'existe pas de contrôle du cours de l'argent virtuel ;

* contrairement à ce qui prévaut pour l'argent électronique, il n'existe pas pour l'argent virtuel de garantie légale qu'il puisse être échangé directement

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sergemop le dimanche 19 jan 2014 à 07:55

    Vous pourrez vous intéresser aux Bitcoins, quand vous pourrez acheter un biens immobiliers ou un lingot d'or avec. Temps que cela est impossible, ce n'est que du vent.

  • guyguy16 le samedi 18 jan 2014 à 18:04

    Les autorités et les banques ont peur car elles ne peuvent pas manipuler ni imprimer à leur profit.Vive l'or et les bitcoins.

  • b.renie le samedi 18 jan 2014 à 05:56

    L'économie virtuelle qui est en train de se créer (shadow banking par exemple) le peut grâce aux réseaux sociaux que leurs utilisateurs font vivre en les utilisant. Tout cela est du vent qui un jour se déchainera en ouragan écrasant sans discernement leurs utilisateurs. Il suffit de ne pas y mettre le doigt pour qu'ils s'effondrent avant de faire le malheur de leurs utilisateurs.

  • mlcbnb le vendredi 17 jan 2014 à 17:39

    l'argent virtuel est la preuve que nombre de personnes n'ont plus confiance dans le système bancaire et sont prêtes à se tourner vers tout.Beaucoup de sociétés ont une valorisation virtuelle, puisque ne vivant que de revenus publicitaires ou d'espoir de résultat potentiel ou virtuel. D'autres ne vivent que par les dettes souscrites par des particuliers.Toute cette économie virtuelle n'a que peu de bon sens pour les hommes gardant les deux pieds sur terre.