L'argent, l'autre front de la bataille républicaine

le
0
La cruciale course aux dollars montre une très forte disparité entre les candidats républicains. Et même le mieux loti est encore loin des comptes d'Obama.

Aux États-Unis encore plus qu'ailleurs, la bataille pour la présidentielle se déroule sur deux fronts: les urnes et l'argent. Les candidats doivent parcourir le pays pour séduire les électeurs mais aussi les bailleurs de fonds. La loi prévoit bien une possibilité de financements publics, mais y recourir impose des plafonds de dépenses aux candidats, qui préfèrent l'éviter autant que possible. C'est donc avec les dons collectés qu'ils financent leur campagne. Et dès le coup d'envoi de celle-ci, l'inégalité entre les porte-monnaie des six principaux candidats républicains est apparue flagrante.

Rick Santorum bon dernier en levée de fonds

Trois groupes se dégagent nettement. Mitt Romney devance largement la course avec plus de 32 millions de dollars déjà amassés*. Derrière lui, Rick Perry et Ron Paul ont respectivement récolté 17 et 12 millions d'euros. Loin derrière, les trois autres candidats ne passent pas la barre des cinq millions. Bon dernier, Rick Santorum n'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant