L'Argent de la Résistance

le
0

(lerevenu.com) - Dès le début de l'Occupation, les résistants ont besoin de liquidités : il faut éditer des tracts, des journaux clandestins. Quand le combat prend de l'ampleur, il faut des armes, des munitions, des faux papiers. Le système D est de rigueur mais ça ne suffit pas. Jean Moulin l'a compris. Quand il arrive à Londres, il convainc le Général de Gaulle de cette nécessité et en janvier 1942, il est parachuté sur la France avec 1,5 million de francs que De Gaulle lui a remis pour unifier la Résistance intérieure. Grâce à sa force de persuasion, mais aussi grâce l'argent, ?Max? accomplit sa mission. Mais unifier la Résistance, ce n'est pas si simple. Chaque mouvement au besoin d'argent. La concurrence est rude et les arbitrages nombreux.

Plus la Résistance s'étoffe et plus les besoins deviennent faramineux. En 1943, il faut nourrir les jeunes français qui rejoignent les maquis par dizaine de milliers pour fuir le STO (service du travail obligatoire). Début 1944, quand l'argent manque partout, les résistants décident alors de se servir eux-mêmes. Comment ? Grâce à des réquisitions, c'est-à-dire des braquages qui deviennent quotidien: banques, bureaux de poste, centres des impôt sont dévalisés. À Neuvic-sur-l'Isle, en Dordogne, dans la fièvre de l'été 44, le maquis du Limousin s'empare de plus de 2 milliards de francs appartenant à la Banque de France... Le plus grand casse de tous les temps !

L'Argent de la Résistance, documentaire réalisé par David Korn-Brzoza,
sur France 2, mardi 4 décembre 2012, à 22 h 50.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant