L'architecture est dans le pré

le
0

Chaque année les agriculteurs construisent 10 millions de mètres carrés de toitures de bâtiments agricoles. Raison de plus pour soigner leur esthétique. Et c'est possible, comme le prouve cette sélection de réalisations.

Et si l'agriculture se souciait de design et d'esthétique? Les campagnes françaises vivent encore au rythme des activités agricoles, ce sont elles qui façonnent nos paysages. Le ministère de l'agriculture rappelle ainsi que chaque année les agriculteurs construisent 10 millions de mètres carrés de toitures de bâtiments agricoles, soit 35 % des constructions non résidentielles. Quant aux bâtiments agricoles eux-mêmes, leur surface moyenne n'a cessé de progresser ces dernières décennies pour dépasser désormais les 470 m².

Fort de ces constats, architectes, agriculteurs et collectivités locales se préoccupent de plus en plus de l'esthétique de ces bâtiments au-delà de leur seule vocation pratique. Alors qu'il était ministre de l'Agriculture (entre 2002 et 2004), Hervé Gaymard soutenait ces initiatives éditant même une brochure traitant de la «qualité architecturale des bâtiments agricoles». Le site Architectures & Agricultures associé à cette démarche est toujours en ligne. C'est un outil de formation et de sensibilisation s'adressant principalement aux agriculteurs. Il recense bon nombre de bâtiments agricoles remarquables et propose des fiches pratiques pour insérer au mieux ces bâtiments dans leur environnement.

Des cabinets d'architecture se sont spécialisés sur le sujet, comme l'agence Fabriques dans la Loire. Elle a notamment réalisé une vaste halle allongée de 3000 m², entièrement en bois. Implanté au nord-ouest de la Lozère, ce «Pôle régional de manifestations agricoles» est construit sur différents niveaux épousant la pente naturelle du terrain. Le projet a été distingué par plusieurs prix architecturaux.

Plus loin de nous, l'agence danoise Lumo architects propose sa vision d'une ferme contemporaine. Pour cela, elle s'appuie notamment sur la forme géométrique et symbolique de la fermette qu'est le triangle. Un beau mélange de tradition et modernité qui confère allure, légèreté et caractère à cette ferme danoise de 8800 m² consacrée à l'élevage de bovins et achevée en 2012.

Preuve que l'architecture peut se nicher dans les bâtiments les plus simples, le cabinet néerlandais 70F architecture réalise d'élégantes structure pour accueillir une étable à chèvres ou une ferme pédagogique. La première propose d'audacieuses formes arrondies tout en assurant une belle luminosité à l'intérieur. Quant à la seconde (notre illustration principale), elle reprend le principe d'une boîte avec d'ingénieuses ouvertures et combine espace agricole, toilettes pour le public et zone de stockage.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant