L'Arabie saoudite s'en prend aux djihadistes

le
0

Pour éviter le départ des djihadistes en Syrie, le roi Abdallah vient de décider que combattre à l'étranger était désormais passible d'une lourde peine de prison.

Craignant un dangereux retour de flammes, le roi Abdallah vient d'adopter un décret qui prévoit des peines de trois à vingt ans de prison pour les Saoudiens qui participent à des conflits à l'étranger. Ce durcissement est d'abord destiné à tarir le flot des candidats à la guerre sainte en Syrie, où les ressortissants du royaume wahhabite sont les plus nombreux parmi les djihadistes qui luttent pour renverser le régime de Bachar el-Assad.

Dans le passé, l'Arabie, patrie d'un islam ultrarigoriste, a souffert du retour de ses ressortissants d'Irak après l'invasion américaine de 2003. La branche locale d'al-Qaida en avait alors profité pour perpétrer de nombreux et sanglants attentats, jurant même de faire tomber la famille régnante, qui vécut de difficiles «années de sang» entre 2003 et 2005.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant