L'Arabie saoudite rouvre un oléoduc pour éviter le détroit d'Ormuz

le
0

Face aux inquiétudes concernant une éventuelle fermeture du détroit d'Ormuz, contrôlé par l'Iran et Oman, les autorités saoudiennes ont décidé de rouvrir un ancien oléoduc qui permet d'exporter la production par une autre route.

L'oléoduc, construit durant la guerre Iran-Irak dans les années 1980 mais inutilisée depuis près de vingt ans, relie Bassorah, au sud-est de l'Irak, à Yanbu, sur la mer Rouge. Sa réouverture permettrait à l'Arabie saoudite et à l'Irak d'acheminer leur production vers la mer rouge, au lieu de la faire transiter par le golfe Persique puis le détroit d'Ormuz. Le brut serait alors livré par bateau depuis les terminaux pétroliers saoudiens.

La construction de l'infrastructure avait été financée par l'Irak, mais l'Arabie saoudite l'a récupérée en 2001 au titre de compensation pour la dette de Bagdad envers Riyad. Sa capacité est cependant limitée, environ un cinquième des exportations saoudienne.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant