L'Arabie saoudite refuse de siéger au Conseil de sécurité

le
0
Riyad entend ainsi dénoncer le système inégalitaire de l'organisation et son incapacité à prendre des positions fortes concernant la crise syrienne. Un geste sans précédent.

L'annonce prend l'ONU au dépourvu: l'Arabie saoudite a refusé vendredi d'entrer au Conseil de sécurité des Nations-Unies en tant que membre non permanent, geste sans précédent visant à protester contre «l'impuissance» du Conseil notamment face à la crise syrienne. Le royaume, soutien de poids de l'opposition syrienne, avait été élu la veille pour la première fois en tant que membre non permanent, au même titre que le Tchad, le Chili, le Nigeria et la Lituanie, pour un mandat de deux ans. Il devait ainsi entrer dans ce cercle fermé et très convoité, composé de 5 membres permanents (France, Royaume-Uni, Russie, Etats-Unis et Chine) et 10 autres, dont 5 sièges sont renouvelés chaque année. Pour les diplomates sur place à New York, ce refus est inédit. «Nous avons tous dû vérifier dans l'histo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant