L'Arabie saoudite ne veut pas de politique pendant le pèlerinage

le
0

LA MECQUE, Arabie saoudite, 18 septembre (Reuters) - L 'Arabie saoudite a prévenu vendredi les musulmans qui arrivent par centaines de milliers à La Mecque pour effectuer la semaine prochaine le hadj, le grand pèlerinage, qu'elle ne tolérerait aucune tentative de récupération politique de ce pilier de l'islam. Les autorités saoudiennes, confrontées cette année à trois attentats contre des mosquées revendiqués par le groupe Etat islamique (EI), s'inquiètent de voir les conflits au Proche-Orient trouver une caisse de résonance à La Mecque. "Les forces de sécurité sont prêtes à faire face à tout comportement irresponsable qui pourrait polluer la pureté du hadj ou mettre en danger la vie des invités d'Allah", a dit le ministre de l'Intérieur, le prince héritier Mohamed bin Nayef, cité par la presse officielle. Le grand pèlerinage a rassemblé jusqu'à trois millions de musulmans originaires du monde entier au cours des années passées, mais depuis l'an dernier, Ryad a réduit les quotas attribués à chaque pays et renforcé les contrôles autour de La Mecque pour éviter une fréquentation excessive pendant des travaux d'agrandissement. La semaine dernière, la chute d'une grue sur la Grande mosquée pendant une tempête a fait 107 morts. (Nidal al-Mughrabi; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant