L'Arabie saoudite monte en première ligne

le
0
Le royaume a clairement pesé dans la libération de Hosni Moubarak et veut prendre les choses en main en Syrie. Cet activisme sur la scène diplomatique est avant tout un moyen de se protéger face à l'Iran et aux Frères musulmans.

Un monarque saoudien qui appuie franchement les militaires égyptiens face au «terrorisme». Son ministre des Affaires étrangères qui promet de remplacer l'aide américaine et européenne si les Occidentaux s'avisaient de couper les vivres au nouveau régime. Son chef des renseignements qui discute avec Vladimir Poutine pour tenter de trouver un compromis sur la Syrie: jamais on n'avait vu l'Arabie saoudite, d'ordinaire si prudente, s'engager aussi clairement sur la scène internationale.

La monarchie est sortie du bois contrainte et forcée. Son engagement découle du constat fait à Riyad: vu d'Arabie, il est urgent de remplacer une diplomatie américaine hésitante, qui tarde à armer les rebelles syriens et louvoie face à la menace d'un ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant