L'Arabie saoudite exaspérée par l'Amérique

le
4
Le roi Abdallah d'Arabie saoudite reçu par Barack Obama le 29 juin 2010 à Washington.
Le roi Abdallah d'Arabie saoudite reçu par Barack Obama le 29 juin 2010 à Washington.

La coupe est pleine pour le royaume saoudi. Pourtant habituée à la discrétion sur la scène internationale, l'Arabie saoudite fait désormais publiquement étalage de sa colère à l'encontre des États-Unis. Dans une intervention d'une rare intensité, le chef des services de renseignements saoudiens, le prince Bandar ben Sultan, a indiqué à des diplomates européens que son pays allait prendre ses distances avec son allié indéfectible. "Le prince Bandar a précisé qu'il prévoyait de limiter les échanges avec les États-Unis, cela après que ces derniers se sont montrés incapables de mener une action efficace sur la Syrie et la Palestine", a indiqué à l'agence de presse Reuters une source proche du pouvoir saoudien.

Une déclaration d'autant plus surprenante que le puissant prince, qui a passé 22 ans à Washington en tant qu'ambassadeur, est considéré comme le plus américain des Saoudiens. Mais elle ne fait que confirmer l'exaspération actuelle du royaume. Fait sans précédent, Riyad a refusé vendredi d'entrer au Conseil de sécurité de l'ONU dont il a dénoncé l'"impuissance". "C'était un message en direction des États-Unis, pas des Nations unies", a d'ailleurs expliqué le prince Bandar, selon les diplomates européens, cités par le Wall Street Journal.cliquez iciRétropédalage en Syrie

Plus important soutien financier et armé de l'opposition syrienne avec le Qatar, Riyad a été particulièrement échaudé par le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 29 oct 2013 à 09:32

    Les mouvements ondulatoires et sismiques de la géopolitique???...

  • mcarre1 le lundi 28 oct 2013 à 13:04

    L'A.S. qui veut pousser son Jihad en Syrie et en Palestine, mais les US avec leur gaz de schiste n'ont plus besoin de faire autant de salamalecs aux dictatures pétrolières.

  • desaix le vendredi 25 oct 2013 à 16:31

    On voit bien sur la photo comment il lui a cassé sa barrak "hobama l'Arabie ca ou dites!?" Ca fait 20 fois et à chaque fois c'est la même... Ca exaspère.C'est pas des tisonniers derrières?

  • LeRaleur le mercredi 23 oct 2013 à 18:23

    Ben nous on est exaspéré par l'A.S. et le Qatar.