L'Arabie saoudite enverra deux femmes aux JO de Londres

le
0

BERLIN (Reuters) - L'Arabie saoudite a décidé, pour la première fois de son histoire, d'envoyer des athlètes féminines aux Jeux olympiques, a annoncé jeudi le Comité international olympique (CIO).

Deux femmes disputeront les JO de Londres qui débutent le 27 juillet. La première, Wodjan Ali Seraj Abdoulrahim Chahrkhani, concourra en judo dans la catégorie des +78 kg tandis que Sarah Attar s'alignera sur le 800 mètres.

"C'est une nouvelle très positive et nous serons ravis d'accueillir ces deux athlètes à Londres dans quelques semaines", a déclaré le président du CIO Jacques Rogge dans un communiqué.

"Le CIO a travaillé très étroitement avec le comité olympique saoudien et je suis heureux de voir que notre dialogue a porté ses fruits", a-t-il ajouté.

Le royaume wahhabite est avec Bruneï et le Qatar le seul pays à n'avoir encore jamais envoyé d'athlètes féminines aux JO mais le sultanat d'Asie et l'émirat du Golfe ont annoncé cette année qu'ils autoriseraient des femmes à disputer la compétition dans la capitale britannique.

Ces derniers mois, plusieurs groupes de défense des droits de l'homme avaient exhorté le CIO à interdire de Jeux olympiques l'Arabie saoudite en raison de son refus d'autoriser des femmes à concourir.

Le CIO a précisé que les deux athlètes saoudiennes, invitées par le comité international, avaient été inscrites par le comité olympique saoudien avant la date butoir officielle du 9 juillet.

Karolos Grohmann; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant