L'Arabie saoudite arrête 88 suspects de "terrorisme"

le
0

RYAD, 2 septembre (Reuters) - L'Arabie saoudite a arrêté 88 suspects, dont 48 Saoudiens, soupçonnés de préparer des attaques "terroristes" sur son sol et à l'étranger, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur. Certains de ces suspects ont des liens avec l'Etat islamique, groupe djihadiste qui s'est emparé de vastes territoires en Irak et en Syrie, avec le Front al Nosra, la branche d'Al Qaïda en Syrie, et avec Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, a dit le général Mansour Tourki, porte-parole du ministère de l'Intérieur, à Reuters après une conférence de presse. "Ils ont manifesté leur soutien à des organisations en Syrie et en Irak et aussi au Yémen et ils voulaient être impliqués dans leurs activités. Certains ont essayé d'obtenir (...) des instructions sur ce qu'ils devaient faire, comment ils pourraient agir à l'intérieur du royaume", a dit Mansour Tourki. Il se pourrait toutefois que les suspects entrés en contact avec des organisations à l'étranger n'aient pas eu de relations entre eux, a-t-il ajouté. Nombre de ces suspects projetaient des assassinats. Leurs cibles probables étaient des responsables des services de sécurité et certainement des dignitaires religieux ayant publiquement dénoncé l'idéologie véhiculée par les activistes islamistes, a dit Mansour Tourki. Selon lui, environ 2.500 Saoudiens sont engagés à l'étranger, notamment en Syrie, en Irak, au Yémen et en Afghanistan. (Angus McDowall; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant