L'arabica est-africain menacé par le changement climatique

le
0

Commodesk - Quatre chercheurs britanniques et éthiopiens mettent en garde contre les effets du réchauffement climatique sur la production d'arabica, en se basant sur les résultats obtenus en Afrique de l'Est.

D'après les études menées au Kenya, en Ethiopie et au Soudan du Sud, le changement climatique risque de mettre en périls 230 zones caféières ou présentant un bon potentiel, sur 350 implantations testées dans cette région. Les scientifiques ont mené des tests sur le plateau de Boma, un parc national situé à l'est du Soudan du Sud, sur le Mont Marsabit au Kenya, un des sites menacés, et sur la mont Bale en Ethiopie.

Trois hypothèses sont envisagées, avec des pertes en production allant de 65 à 99% en deux générations, selon l'impact futur de la déforestation et les éventuelles mesures qui pourraient être prises pour protéger ces zones. Dans le meilleur des cas, 38% des récoltes actuelles disparaitrait.

Le cas de la Tanzanie est évoqué, où le réchauffement a causé depuis 1984 l'apparition d'un coléoptère qui attaque les caféiers et détruit les récoltes. Ce scénario menace aussi le café d'origine contrôlé de la Gorge de Kihanshi au Kenya.

Les chercheurs précisent que leurs scénarios sont modérés, ne prenant pas en compte l'impact supplémentaire qu'auraient des implantations humaines dans les zones actuellement boisées d'ici à 2060.

Les botanistes anglais et africains rappellent que ces forêts ont une valeur inestimable en termes de diversité génétique, et spécialement pour la culture du café. La pousse de l'arabica est favorisée par l'ombrage apporté par les forêts, qui permet dans ces régions une croissance des caféiers sans irrigation.
Leur recherche a été financée par l'aide au développement américaine, avec l'appui de l'Organisation internationale du café. L'arabica représente plus des deux-tiers du café produit et consommé dans le monde.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant