L'apprentissage, une filière en grand danger

le
0
Le gouvernement a décidé de supprimer 20% des aides à l'apprentissage dans le cadre du plan d'économies de l'État. Une mauvaise nouvelle pour cette filière déjà très chahutée par la crise et maltraitée historiquement par l'Éducation nationale.

Le gouvernement veut-il tuer l'apprentissage? On est en droit de se poser la question après l'annonce mercredi par Jean-Marc Ayrault, dans le cadre des mesures d'économies liées à la réforme de l'État, de la suppression de 550 millions d'euros d'aides à l'apprentissage, soit 20% de l'enveloppe qui lui est dédiée annuellement. Cette disposition se traduira concrètement par la fin de la prime de 1000 euros (minimum, mais modulée selon la taille de l'entreprise) par an que touchaient principalement les entreprises de moins de 10 salariés recrutant un apprenti. Même l'Association des régions de France (ARF), contrôlée par les socialistes, s'est insurgée contre cette annonce. Pour elle, c'est même «une erreur majeure en contr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant