L'application Happn bouscule le monde de la rencontre en ligne

le
0
L'application Happn bouscule le monde de la rencontre en ligne
L'application Happn bouscule le monde de la rencontre en ligne

Mettre en relation des gens qui se sont croisés simplement dans la rue: c'est ce que propose l'application française de rencontre en ligne Happn, qui a conquis un million d'utilisateurs en moins d'un an et veut maintenant concurrencer sur ses propres terres son rival américain, Tinder.Une page d'accueil épurée, sur laquelle défilent sous forme de trombinoscope les profils des utilisateurs croisés dans la journée. Pour entrer en contact avec l'un deux, il faut "aimer" son profil, puis attendre. Si le coup de coeur est réciproque, la discussion peut s'engager.Au premier abord, le concept de Happn est banal. Depuis que l'application américaine Tinder a ringardisé la concurrence en misant sur la drague de proximité en 2012, aucun site de rencontre ne peut se passer de la géolocalisation proposée par les smartphones.Mais l'application française pousse l'idée bien plus loin. "Nous fonctionnons comme une version 2.0 des petites annonces de Libération", sourit le fondateur de Happn, Didier Rappaport, un pionnier du web français ayant participé au lancement de Dailymotion, en 2006.Car si la précision de la géolocalisation offerte par Tinder ne descend pas sous le kilomètre, "quand on se connecte à Happn, on ne voit que les gens que l'on a croisés dans un rayon de 250 mètres".L'ambition, selon Didier Rappaport, est de "ramener la réalité dans le monde très virtuel des rencontres en ligne. Par exemple, si vous visitez une exposition, vous pouvez rencontrer des personnes s'y rendant aussi".Happn surfe sur le fantasme de l'occasion manquée et sur une question: et si ce regard échangé, au coin d'une rue ou dans le métro, avait pu mener plus loin ?- Une levée de fonds pour accélérer la croissance -Lancée à Paris en février 2014, Happn a séduit 130.000 personnes en moins d'un an dans la capitale française. Ils sont déjà aussi 160.000 utilisateurs à Londres, devenu le premier marché de Happn, qui a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant