L'appli BBM de BlackBerry désormais gratuite pour tous

le
0
L'appli BBM de BlackBerry désormais gratuite pour tous
L'appli BBM de BlackBerry désormais gratuite pour tous

BlackBerry a beau avoir une image de fabricant de combinés vieillissants, la firme canadienne fait de son mieux pour rester à la page et proposer des applis et des services pour tous les utilisateurs de smartphones, comme le montre l'annonce faite ce lundi d'une mise à jour de son appli de messagerie instantanée BBM.Les nouvelles fonctionnalités ajoutées à BBM donnent notamment la possibilité aux utilisateurs d'effacer des messages envoyés, une capacité qui aurait pu sauver la mise à bon nombre d'utilisateurs de Gmail le 1er avril.

En effet, l'une des nombreuses blagues fomentées par Google le premier avril dernier n'a pas été du goût de tous. En effet, en intégrant la fonctionnalité ‘drop mic send' dans laquelle un GIF de Minion lâchait son micro pour faire mine de mettre un terme à la discussion, les utilisateurs ont parfois envoyé à leurs dépens cette image animée dans un cadre professionnel sans s'en rendre compte. Certains utilisateurs se sont plaints sur Twitter d'avoir même perdu leur travail à cause de ce poisson d'avril de mauvais goût, forçant la firme de Mountain View à retirer sa blague.

Les nouvelles fonctionnalités de BBM leur auraient été bien utiles pour effacer ces messages, parce qu'elles permettent à n'importe quel utilisateur, sur des appareils BlackBerry, Android ou iOS, de "retirer" un message envoyé par erreur, ou un peu comme avec Snapchat, faire que le message ne soit visible que quelques secondes ou minutes.

On notera par ailleurs que BlackBerry a ajouté de nouveaux garde-fous en terme de géolocalisation. Les utilisateurs peuvent ainsi décider de rendre publique ou non leur localisation physique et peuvent aussi choisir la durée d'affichage de cette info auprès de leurs contacts.

Si ces fonctionnalités ne semblent nouvelles aux utilisateurs de longue date de BBM, c'est parce que jusqu'à présent, ils avaient accès à tout cela dans le cadre d'un abonnement de 12$ par an. Mais comme la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant