L'appel pour sauver la croix du Général

le
2
L'appel pour sauver la croix du Général
L'appel pour sauver la croix du Général

«Personne n'y viendra, sauf les lapins pour y faire de la résistance? » La petite phrase est attribuée, par André Malraux, au général de Gaulle, qui évoque pour la première fois la construction d'une croix de Lorraine à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) en 1954. Fausse modestie ou trait d'humour? En tout cas, il avait tort. Finalement construit après sa mort, en 1972, le monument de plus de 44 m de haut et de 950 t, tout de béton, granit rose et bronze, va attirer les foules : 400000 visiteurs la première année. Complété par un mémorial en 2006, ce symbole de la Résistance et du gaullisme en accueille encore aujourd'hui 100000 chaque année.

360000 ? de travaux

Mais quarante-deux ans après son édification, la croix de Lorraine a pris un coup de vieux et nécessite des travaux d'urgence. « Elle a d'abord besoin d'un grand nettoyage, constate le général Kessler, directeur de la Fondation Charles de Gaulle. Plus embêtant, les joints sont devenus poreux. Ce qui pourrait remettre en cause, à terme, la solidité de l'ouvrage et entraîner des problèmes de sécurité. » Sans parler des pierres en granit gris de l'esplanade, elles aussi à remplacer, en partie victimes de visiteurs qui n'hésitent pas a en détacher des morceaux pour repartir avec un souvenir? Facture de la restauration : près de 360000 ?. Des travaux avaient été envisagés dès 2009. « Nous n'avions pas les moyens malgré nos subventions et le mécénat privé », confie le général Kessler. D'où l'idée, cette année, de lancer un appel au peuple.

A la Fondation Charles de Gaulle, on se défend de toute arrière-pensée politique derrière cette initiative. « La croix de Lorraine n'est plus vraiment un symbole politique pour nous, souligne Kessler. C'est celui de la France résistante et des combats pour la Libération. En revanche, c'est vrai qu'il était important pour nous d'impliquer les Français dans ces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • slivo le samedi 16 nov 2013 à 13:18

    Il y a suffisamment de fric dans la caisse du sénat, organisme très patriote, qui je pense ne fera aucune objection à faire un don si modeste...

  • M608962 le dimanche 10 nov 2013 à 10:16

    900 000 € annuel de sub ventions pour SOS racisme ,pour nous faire chi er et rien pour sauver un symbole de la rés istance