L'appel de Nicolas Sarkozy à ses «amis» sur Facebook

le
2
Au lendemain de l'invalidation de son compte de campagne par le Conseil constitutionnel, l'ancien chef de l'État dénonce une «situation inédite» et promet de «s'engager» pour son parti.

Comme il l'a annoncé par communiqué jeudi après-midi, Nicolas Sarkozy retrouve donc sa «liberté de parole». Il a critiqué ce vendredi matin, dans un message sur Facebook, la décision rendue par le Conseil constitutionnel qui confirme la condamnation faite par la commission des comptes de campagne. Nicolas Sarkozy qualifie cette situation d'«inédite sous la Ve République». «Elle met en péril la formation qui doit préparer l'alternance tellement nécessaire au socialisme», souligne-t-il.

«Je dois assumer mes responsabilités en m'engageant pour la garantie d'une expression démocratique libre dans notre pays. Je vous demande de m'aider en vous mobilisant, comme je vais le faire, à cette fin», écrit Sarkozy dans ce message. Il insiste aussi sur le caractère, à ses...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 5 juil 2013 à 18:27

    Le "bling-bling" n'a pas encore compris qu'on ne veut plus de lui ???...et qq soit le prix à en payer ?!!!...La droite OUI...Sarko NON !!!...

  • mlaure13 le vendredi 5 juil 2013 à 18:26

    Le "bling-bling" n'a pas encore compris qu'on ne veut plus de lui ???...et qq soit le prix à en payer ?!!!...La droite OUI...Sarko NON !!!...