L'apnée du sommeil livre de nouveaux secrets

le
0
VIDÉO - Ce syndrome, qui perturbe le sommeil et l'activité quotidienne, est un facteur de risque cardio-vasculaire.

Multiples pauses respiratoires qui fragmentent le sommeil, sensation de fatigue dès le réveil, vigilance et concentration amoindries dans la journée... le syndrome d'apnée du sommeil, souvent associé à l'obésité, à l'hypertension artérielle, au syndrome métabolique * ou au diabète, peut retentir fortement sur la qualité de vie et la santé.

Ces pauses respiratoires répétées sont dues 9 fois sur 10 à un affaissement des voies aériennes supérieures durant le sommeil qui s'oppose au passage de l'air. Traitement de référence, la pression positive continue, ou PPC, consiste à respirer la nuit de l'air sous pression pour maintenir ouvert le passage du pharynx, entre le nez et la trachée, grâce à un masque relié à un petit compresseur.


L'amélioration du sommeil, donc de la vigilance diurne, grâce à la PPC est flagrante. Mais aucune étude n'avait pu démontrer jusqu'ici qu'elle agit aussi sur les autres anomalies associées. D'où l'intérêt de la...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant