L'Apec devrait approuver un projet chinois anti-corruption

le
0

PEKIN, 6 novembre (Reuters) - Le forum de Coopération pour l'Asie-Pacifique (Apec), qui se réunit en sommet à partir de vendredi à Pékin, devrait approuver un projet chinois de réseau de lutte contre la corruption, rapporte jeudi le Wall Street Journal. Le réseau, appelé Act-Net, ne sera pas pour autant une version asiatique d'Interpol, a-t-on précisé au quotidien économique de source proche du dossier. Le réseau sera basé après d'une structure de lutte contre la corruption liée au Parti communiste chinois (PCC), autorisée à emprisonner et à enquêter sans charges sur les responsables du parti, précise le quotidien américain. Aucun autre pays de l'Apec n'a semble-t-il l'intention de disputer à la Chine l'accueil de ce réseau, dont le mandat initial est prévu pour un an, indique le WSJ. Le président chinois Xi Jinping a décidé d'élargir sa grande campagne de lutte contre la corruption aux suspects ayant fui à l'étranger et notamment à ceux qui sont partis avec leurs biens mal acquis. Selon un projet de déclaration, dont le Wall Street Journal a pu prendre connaissance, Act-Net s'appuiera sur l'extradition, l'assistance juridique mutuelle et la récupération et la restitution des produits de la corruption pour mener à bien sa mission. La Chine a conclu des traités d'extradition avec 38 pays, mais pas avec les Etats-Unis, le Canada et l'Australie, les trois destinations les plus courues pour les personnes soupçonnées de crimes économiques, selon les média d'Etat. Les gouvernements occidentaux se montrent réticents à mettre en place des accords d'extradition avec la Chine en raison de la pratique de la torture, fréquente dans l'empire du Milieu pour obtenir des aveux, ainsi que la peine de mort, souvent prononcée pur les crimes, notamment dans les affaires de corruption. (Megha Rajagopalan; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant