L'AP-HP annonce un plan d'action après le suicide d'un médecin

le
2
L'AP-HP annonce un plan d'action après le suicide d'un médecin
L'AP-HP annonce un plan d'action après le suicide d'un médecin

Le directoire de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé lundi un plan d'action pour «traiter les situations conflictuelles», après le suicide d'un médecin à l'hôpital européen Georges-Pompidou. Le professeur de cardiologie Jean-Louis Megnien s'est défenestré dans la cour de l'hôpital du 15e arrondissement de Paris le 17 décembre, ses collègues estiment qu'il a été victime de maltraitance.

«Trop de situations de conflits interpersonnels s'enveniment à l'hôpital et nuisent durablement à la qualité des soins et à la qualité de vie au travail», écrit dans un communiqué l'organe de concertation chargé d'appuyer et de conseiller le directeur général de l'AP-HP, Martin Hisch. Ce plan dont la date de mise en place n'est pas déterminée, mais qui devrait intervenir «le plus rapidement possible», précise l'AP-HP, vise «d'une part à prévenir et d'autre part à traiter plus efficacement et plus rapidement ces situations».

Ce que prévoit le plan

Il prévoit notamment de «mieux prendre en compte les compétences managériales avant d'investir des praticiens de responsabilité», écrit dans un communiqué le directoire à l'issue d'une réunion exceptionnelle consacrée au suicide d'un cardiologue sur son lieu de travail le 17 décembre. «Il faut que les médecins qui ont des compétences médicales et scientifiques incontestées, mais peu d'aptitudes managériales, puissent avoir une reconnaissance autre que celle d'accéder à des responsabilités faites pour eux», explique-t-il.

Le plan prévoit également «davantage de garanties d'objectivité» dans la nomination des chefs de service, «en se réinterrogeant sur les procédures d'appel à candidatures et les critères de sélection».

Il vise en outre à rétablir une «durée limitée au mandat de chef de service», éventuellement renouvelé après une évaluation «tenant compte de l'appréciation portée par l'équipe médicale et paramédicale ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 11 mois

    la directrice et hirch toujours en place au lieu de la prison pour non assistance de personne en danger

  • M4669049 il y a 11 mois

    286% de surisque de suicide chez la medecins, par rapport à la plpulation générale dans la p,us gra de indifférence. LAH HP s'interrove