L'antisarkozysme a pesé lourd

le
2
ÉTUDE POLITIQUE - Un choix par défaut motivé par la thématique du changement.

Par Thierry Chopin, directeur des études de la Fondation Robert Schuman.

L'étude Ipsos réalisée pendant la semaine précédant le second tour livre des enseignements sur la hiérarchie des motivations et les déterminants du vote des Français lors de ce scrutin. À gauche, l'aspiration au changement a dominé le vote du second tour. Il était demandé aux participants à l'enquête de choisir au sein d'une liste «les deux principales raisons pour lesquelles vous allez voter dimanche pour Nicolas Sarkozy/François Hollande».

Les électeurs de François Hollande mentionnent alors à 65 % le fait qu'il représente le changement alors que seuls 8 % des électeurs de Nicolas Sarkozy choisissent cette raison. Le fait de répondre à leurs préoccupations, d'être proche des Français et d'inspirer confiance est évoqué par, respectivement, 38 %, 29 % et 24 % des électeurs de François Hollande.

Le clivage avec la droite est particulièrement net s'agissant de la question de la 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1617344 le mardi 8 mai 2012 à 19:13

    Pensons plutôt à contrer la gauche , à tous ces incapables qui vont mettre ce pays en l'air

  • chatnour le mardi 8 mai 2012 à 18:38

    C'est consternant ! Même dans la nouvelle majorité, décidément, mon pauvre ami, votre discours vole toujours aussi bas ! Apparemment, il semblerait que vous en tous cas, vous ayez raté le Falcon !