L'Anses s'attaque à la pollution de l'air et à la sécurité alimentaire

le
0
L'Anses s'attaque à la pollution de l'air et à la sécurité alimentaire
L'Anses s'attaque à la pollution de l'air et à la sécurité alimentaire

Alors que l'on parle beaucoup de la toxicité des particules fines émises par le diesel et de la sécurité des produits alimentaires, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) vient logiquement d'annoncer qu'elle allait axer ses priorités 2013 sur la pollution de l'air et les risques alimentaires en liaison avec la nourriture et l'eau de consommation humaine.

L'air mieux surveillé

Ainsi concernant la pollution de l'air, l'Anses va lancer des travaux sur les allergènes, en particulier les pollens, et sur les risques liés aux particules dans l'air intérieur par l'ameublement et celles émises par le trafic routier.

Pour l'air intérieur des valeurs guides concernant trois nouvelles substances vont être publiées par l'Agence. Il s'agit des VGAI pour le dioxyde d'azote (NO2) (un des principaux polluants liés au trafic automobile), l'acroléine et l'acétaldéhyde (des gaz principalement issus de phénomènes de combustion à l'intérieur ou de transfert de pollution de l'air ambiant dans les environnements intérieurs).
L'Agence va aussi déterminer et hiérarchiser les substances chimiques émises par les produits d'ameublement et proposer une liste de dix substances qui pourraient faire l'objet d'un étiquetage obligatoire, comme pour les produits de construction et de décoration.
Il est également demandé à l'Agence de proposer pour chacune de ces substances, une concentration limite

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant