L'"annus horribilis" de François Hollande - Partie I

le
0
Affaire Gayet, débâcle des municipales... L'année 2014 a été particulièrement difficile pour le président de la République.
Affaire Gayet, débâcle des municipales... L'année 2014 a été particulièrement difficile pour le président de la République.

La bombe tombe un vendredi. Mais dès le jeudi soir, l'Élysée est en crise. "C'est une pièce de théâtre qui se joue à huis clos", dira plus tard un témoin des heures qui ont suivi la révélation de la liaison entre François Hollande et Julie Gayet à la une de Closer. Et au milieu de ce vaudeville, François Hollande qui tient conseil sur sa vie conjugale comme on préside un conseil des ministres. Une succession d'images : la comédie des conseillers qui chacun croit l'heure venue de se replacer dans les bonnes grâces d'un président affaibli, vulnérable. Hollande, perdu entre les suggestions des uns, les sermons des autres. Pierre-René Lemas, à l'époque secrétaire général du Palais, tente d'isoler le président afin qu'il reprenne ses esprits et ne se laisse pas troubler pas les mauvais conseils des faux amis qui se déchaînent... Ainsi commence l'annus horibilis de François Hollande : dans le fracas d'un psychodrame. La première dame est trompée. Elle n'a pas rien voulu savoir en dépit des alertes nombreuses de ses amis. La chute est si lourde que Valérie Trierweiler perd pied. Le couple Jouyet, Brigitte et Jean-Pierre, l'évacue vers un hôpital...Janvier : le pacte de responsabilitéTransformé un échec en rebond. C'est tout le but de la manoeuvre ce 31 décembre 2013 lors des voeux du président. Faire oublier que le "renversement de la courbe du chômage" n'a pas eu lieu et relancer le quinquennat par une main tendue au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant