L'année où un club marocain a joué en Liga

le
0
L'année où un club marocain a joué en Liga
L'année où un club marocain a joué en Liga

Lors de la saison 1951-1952, le Club Atlético de Tetuán, club marocain aux origines espagnoles, dispute une saison entière dans l'élite ibérique. Retour sur une saison historique, entre protectorat espagnol, buteur convoité par le Barça et disparition à petit feu.

Nous sommes en 1952. La vingt et unième édition du championnat espagnol regroupe seize équipes. Certaines écrivent déjà les pages de leur riche histoire. Le FC Barcelone, par exemple, remporte déjà son cinquième titre de champion, à l'issue d'une saison qui laissera quelques anecdotes historiques. Dans les bas-fonds du classement, on retrouve l'Atlético Tétuan. Oui, un club marocain qui joue dans l'élite ibérique le temps d'une année. L'équipe de la ville la plus andalouse du royaume termine la saison à la dernière place, reléguée en seconde division. À la fin de ce millésime historique du championnat espagnol, Chicha, deuxième meilleur buteur de l'équipe, est convoité par Barcelone. Mais l'attaquant marocain – Mohamed Lahcen de son vrai nom – refuse malgré le salaire minime qu'il perçoit chez lui. Devant son refus, le club catalan insiste et propose en échange n'importe quel joueur de son effectif, excepté László Kubala. Mais l'étoile marocaine, habile joueur d'un mètre cinquante qui tirait les penaltys en regardant les tribunes, éconduit les dirigeants barcelonais.


Une histoire, deux versions


Pour comprendre l'histoire de l'Atlético Tétuan, il faut dépoussiérer le livre Tetuán y su Atlético de Julio Parres Aragonés. On y apprend que l'histoire de la fondation de ce club au nom hispanique est floue. Le premier maillot est rouge et blanc et le short bleu. Une sorte de relique du passé du joueur de l'Atléti. Une version affirme que Fernando Fuertes de Villavicencio, ancien joueur de l'Atlético de Madrid, est l'homme à l'origine de ce club, créé en 1933, sous le nom d'Athletic Club Tetuán. Le premier maillot est rouge et blanc, et le short bleu. Une sorte de relique du passé du joueur de l'Atléti. L'autre version affirme que le club est né à l'initiative d'un sergent nommé Lorite. Qui aurait profité du grand nombre de footballeurs en plein service militaire dans la ville de Ceuta (petit territoire espagnol sur la côte du Maroc) pour fonder l'équipe. Le club joue ses premiers…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant