L'année du lapin, le gestionnaire et l'épargnant

le
0
Sera-t-elle favorable aux investisseurs? La nouvelle année chinoise, celle du lapin, inspire déjà les sociétés de gestion.

De Chine, il est beaucoup question, au gré des présentations des différentes sociétés de gestion. L'occasion d'un clin d'œil cette semaine pour plusieurs d'entre elles, puisque nous venons d'entrer dans l'année du lapin. Qu'en disent-elles ? Chez Montpensier Finance, on prévient :«Les spécialistes feng shui considèrent que le lapin est un animal totalement imprévisible.» Pour Ofi, qui cite parmi les opportunités d'investissements là-bas la consommation, la santé, l'urbanisation et le développement durable, «l'année 2011 ouvrira une nouvelle ère de transition économique en Chine». Et JP Morgan n'hésite pas à mettre en avant un astrologue selon lequel «en 2011, il pourrait s'avérer assez aisé de gagner de l'argent. Les risques déflationnistes semblent derrière nous, compte tenu de statistiques économiques plus robustes signalant une poursuite de la reprise de l'économie mondiale.

Néanmoins, le lapin nous met en garde contre un excès d'indulgence. Naturellement, la prise en compte de ces conseils par les investisseurs dépendra de leur croyance envers l'astrologie chinoise.» Et d'enfoncer le clou : «Les investisseurs peuvent s'attendre à une année où il faudra savoir faire preuve de flexibilité et de souplesse, afin de naviguer avec succès entre les points hauts et les points bas du marché.» Phrase sibylline de nature à laisser sur leur faim les investisseurs, qui ont déjà été très « secoués » par les turbulences de ces dernières années.

Dans ce contexte, Carmignac, la société de gestion qui a le plus collecté en 2010 (16 milliards d'euros en un an !) vient de créer un fonds patrimonial investi sur les marchés émergents (actions et taux). Un produit pour miser sur le Nouveau Monde en laissant au gestionnaire le soin de piloter le risque. Un concept qui devrait séduire alors qu'Edouard Carmignac, la success story de la gestion française, s'apprête à se lancer à la conquête du marché britannique en s'installant à Londres.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant