L'année des grandes marées

le
0
L'année des grandes marées
L'année des grandes marées

« Venez vivre le spectacle des plus grandes marées d'Europe » : à l'instar de ce quatre-étoiles de Saint-Malo, idéalement situé face à la baie et qui se targue sur son site Internet d'être aux premières loges pour admirer le spectacle, des milliers de touristes se pressent déjà le long du littoral, prenant d'assaut hôtels et restaurants avec vue sur mer pour admirer les prémices de la « marée du siècle ». Si ce phénomène naturel, qui ne se produit qu'une fois tous les dix-huit ans, sera optimal dans un mois, le 21 mars, le coefficient de marée prévu demain et samedi sera déjà d'une telle ampleur (118 sur un maximum de 120) que les élus du littoral ont pris toutes leurs précautions pour gérer l'afflux de curieux.

Une prudence qui sera de mise toute l'année car 2015 connaîtra une succession exceptionnelle de grandes marées, avec plus de quarante jours où les coefficients seront supérieurs à 100. Au Mont-Saint-Michel, le marnage -- la différence entre la pleine mer et la basse mer -- atteindra 14,50 m, soit la hauteur d'un immeuble de quatre étages ! Les pompiers et la sécurité civile feront le tour de la baie avant que la marée ne remonte pour vérifier qu'aucun touriste ne s'y est aventuré. « Le principal danger est de se retrouver sur un banc de sable plus haut que les autres et de se faire encercler par l'eau sans s'en rendre compte, prévient Didier Lavadoux, président du Syndicat des guides de la baie. D'autant que la mer va déferler en une seule vague, sans jamais s'essouffler, telle un mini-tsunami. »

Dans ces conditions, impossible de devancer cette masse d'eau, surtout au c½ur d'une baie réputée pour ses sables mouvants et ses vasières. « La mer va remonter plus vite qu'un homme qui court et il ne faudra donc pas s'aventurer trop loin car c'est très dangereux », prévient Nicolas Weber, spécialiste des marées au service hydrographique et océanographique de la marine (Shom). « Si une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant