L'année commence bien pour les emprunteurs en immobilier

le
0

D'après Meilleurtaux.com, le niveau moyen des taux des taux immobiliers en janvier s'établissent hors assurance autour de 2,3 % sur 15 ans, 2,25 % sur 20 ans, 2,55 % sur 25 ans. Mieux, en plus d'augmenter le pouvoir d'achat immobilier, ils ne devraient pas remonter tout de suite d'après le site.

Pour les dossiers les plus solides, les records des mois précédents sont battus avec des taux inférieurs à 2,50% pour toutes les durées y compris le 25 ans. Le site relève même « pour un prêt de 20 ans des taux inférieurs à 2% à Toulouse et Nantes ».

Ces niveaux véritablement attractifs ne sont pas cependant octroyés pour tous les emprunteurs. Ils restent réservés à « d’excellents dossiers ; c'est-à-dire des personnes disposant de revenus confortables supérieurs à 5000€ pour un couple en province et 6500€ à Paris et disposant d’un apport important (au moins 25%) ».

L’autre point positif, c’est que l’ensemble des régions françaises sont en baisse et les écarts de taux entre les régions s’ils existent encore, tendent à se réduire : une preuve supplémentaire que tous les établissements bancaires sont déterminés à poursuivre leurs attaques commerciales sur le marché du crédit immobilier.

 

Un pouvoir d'achat immobilier en hausse

En tenant compte à la fois du niveau des taux des crédits mais aussi de l'évolution des prix pratiqués dans les 10 grandes villes de France, Meilleurtaux.com souligne une hausse du pouvoir d'achat immobilier. Par exemple, Marseille gagne 4m² par rapport à décembre dernier et reste en tête du classement avec un pouvoir d’achat immobilier de 87m² pour 1000€ par mois de mensualité. Paris ferme la marche. La baisse des taux est ainsi « sans effet sur le pouvoir d’achat des Parisiens » qui reste à 23m² finançables pour 1000€ de mensualité, soit « presque 4 fois moins qu’un marseillais ». ! De quoi donner du grain à moudre aux SCPI logements qui font la diversification géographique de leurs investissements un critère clé de l'encadrement du risque !

Concernant les évolutions à attendre dans les semaines qui viennent, « chers emprunteurs soyez sereins ! Les taux ne vont pas remonter tout de suite », les banques réaffirment leur volonté de prêter et les taux directeurs auxquels elles se financent vont leur permettre de continuer de vous prêter à taux bas.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant