L'année 2015 moins faste que 2014 pour les assureurs allemands

le
0

BERLIN, 13 mars (Reuters) - Les assureurs allemands s'attendent à un ralentissement de la croissance des primes cette année, après les performances solides de 2014, en raison de l'effet dévastateur de taux d'intérêt extrêmement bas, a déclaré vendredi la fédération GDV, qui regroupe quelques unes des plus grosses compagnies européennes. "Je suis persuadé que le secteur dans son ensemble restera sur une trajectoire de croissance stable quoique très modeste en 2015", a dit son président Alexander Erdland, lors d'une conférence de presse annuelle. En raison de la faiblesse historique des taux d'intérêt, qui sape les revenus d'investissement, les assureurs ont toutes les peines du monde à respecter les engagements pris envers leurs adhérents, ce qui est leur plus gros problème, a-t-il expliqué. "Notre secteur doit se préparer à une sécheresse prolongée sur les marchés", observe Erdland, ajoutant que les assureurs devaient diversifier leurs portefeuilles en y incorporant davantage d'investissements dans l'énergie et les infrastructures, ainsi que de nouveaux produits moins sensibles aux taux d'intérêt. Les assureurs allemands ont réalisé de solides bénéfices en 2014, tirant parti d'une hausse des revenus des primes et d'une forte baisse des indemnisations par rapport à 2013, année marquée par diverses catastrophes naturelles qui leur ont coûté autour de sept milliards d'euros. Le total des primes a augmenté de 2,7% à 192,3 milliards d'euros en 2014, tandis que les primes d'assurance vie ont progressé de 3,1% à 93,7 milliards d'euros et que les primes d'assurance maladie de 0,7% à 36,2 milliards. Les primes d'assurance IARD ont augmenté de 3,2% à 62,5 milliards d'euros, les primes de l'automobile progressant à elles seules de 4,6% à 24,3 milliards. (Reinhard Becker et Jonathan Gould, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant