L'Angleterre reine d'Europe

le
0
L'Angleterre reine d'Europe
L'Angleterre reine d'Europe

Grâce à sa victoire face à l'équipe de France (31-21), le XV de la Rose réalise le Grand Chelem, le 13eme de son histoire. Le XV de France n'a rien lâché mais n'a pu empêcher l'Angleterre d'être couronnée. La France termine 5eme du Tournoi des VI Nations 2016.

Le debrief

Treize ans après, l’Angleterre réussit le Grand Chelem. Le XV de la Rose remporte son 37eme Tournoi des VI Nations et égale au palmarès le pays de Galles. Pourtant, l’équipe de France est plutôt bien rentrée dans le match grâce au travail de ses avants, concrétisé par Maxime Machenaud (3-0, 3eme). Mais dans la foulée Owen Farrell a égalisé pour l’Angleterre malgré un début de match à l’avantage des Bleus. Avant le quart d’heure de jeu, Danny Care s’est fait la malle après avoir pris l’axe d’un ruck pour inscrire un essai en solitaire (10-3, 14eme). Sur l’action, François Trinh-Duc est sorti blessé à la cheville gauche et Jules Plisson l’a remplacé à l’ouverture. Vakatawa s’est ensuite illustré par une très belle relance avant de transmettre à Spedding qui a tapé à suivre mais sans réussite. Mais les Anglais, pleins de réalisme, ont inscrit un nouvel essai par Dan Cole après plusieurs temps de jeu (17-6, 23eme). Le XV de France est revenu dans cette première mi-temps grâce à l’indiscipline du XV de la Rose et la réussite de Maxime Machenaud auteur d’un sans-faute au pied (17-12, 39eme). Les Français ont franchi à plusieurs reprises le rideau défensif anglais mais n’ont pas su être patients. Le jeu au pied d’occupation des Bleus a fait défaut pour se sortir de la pression anglaise.

Mais dès le début de la seconde période, Vakatawa a échappé à trois plaquages mais s’est arrêté à quelques mètres de l’en-but. Dans la continuité de l’action, les Anglais se sont mis à la faute permettant à Maxime Machenaud et son équipe de revenir à deux points de l’Angleterre. Owen Farrell puis de nouveau Machenaud ont passé de nouvelles pénalités. Toujours aussi réaliste, le XV de la Rose est allé inscrire un nouvel essai par Anthony Watson après une action de 60 mètres et un travail colossal de Vunipola en sorti de mêlée. Mais Machenaud, impeccable dans les tirs-au-but a permis à la France de rester dans le match (25-21, 59eme). Le XV de France, qui a attendu la 61eme minute de jeu pour clairement dominer son adversaire en mêlée, n’a pas su franchir la ligne d’en-but anglaise. Farrell a aggravé le score par deux nouvelles pénalités permettant à l’Angleterre de réaliser le Grand Chelem. Pour les Bleus, le Tournoi se termine avec une cinquième place. Mais le jeu proposé, à l’image de ce match, tout comme l’envie et l’état d’esprit sont encourageants pour l’avenir.

Le joueur qui a crevé l’écran

Comme d’habitude, VUNIPOLA a été impressionnant en numéro 8. Le troisième ligne centre a sans cesse permis à son équipe d’avancer. Impérial derrière sa mêlée, il a été excellent dans le jeu, ne cessant de se proposer à hauteur. Opposé à Goujon, il n’a pas eu besoin de se surpasser et confirme qu’il est de loin le meilleur 8 d’Europe.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« On est très déçus, très frustrés. C’est difficile de gagner des matchs en encaissant des essais aussi faciles ». (Guilhem Guirado – France, au micro de France 2).

La stat dont on se souviendra

412 points. Comme le nombre de points marqués par Owen Farrell en sélection. Il devient le deuxième meilleur buteur du XV de la Rose derrière Jonny Wilkinson.

Les joueurs à la loupe

France
VAKATAWA a par ses fulgurances été l’un des Français les plus en vus. Auteur de belles relances, il a su casser de nombreux plaquages mais n’a pas pu les concrétiser tout comme SPEDDING. MACHENAUD a réalisé un match très complet avec une belle réussite au pied. CHOULY, quant à lui, a été très discret pour sa cinquième titularisation dans le Tournoi. Les remplaçants se sont illustrés par leur bonne entrée.

Angleterre
ITOJE a continué de confirmer son beau Tournoi en étant très présent en touche et dans les rucks. CARE a brillé sur la pelouse du Stade de France. Le demi de mêlée de l’Angleterre a pesé sur le match et a marqué le premier essai de son équipe en prenant l’axe d’un ruck délaissé par la défense française. FORD a parfaitement alterné l’animation offensive et le jeu au pied de son équipe. WATSON a lui brillé sur son aile en marquant notamment un essai.

La feuille de match

VI Nations (5eme journée) / FRANCE – ANGLETERRE : 21-31

Stade de France (80 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse correcte
Arbitre : M.Hodges

Essais : Care (13eme), Cole (23eme) et Watson (55eme) pour l’Angleterre

Transformations : Farrell (14eme et 23eme) pour l’Angleterre

Pénalités : Machenaud (3eme, 17eme, 29eme, 39eme 43eme, 50eme et 58eme) pour la France – Farrell (5eme, 44eme, 71eme et 77eme) pour l’Angleterre

Drops : Aucun

Carton jaune : Chiocci (76eme)

Cartons rouges : Aucun

France
Spedding - Fofana, Mermoz, Fickou, Vakatawa - Trinh-Duc (o), Machenaud (m) - Chouly, Goujon, Le Roux - Maestri, Flanquart - Slimani, Guirado (cap), Poirot.

Entraîneur : G.Novès

Angleterre
Brown - Watson, Joseph, Farrell, Nowell - (o) Ford, (m) Care - Haskell, B. Vunipola, Robshaw - Kruis, Itoje - Cole, Hartley, M. Vunipola.

Entraîneur : E.Jones

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant