L'Angleterre élit ses «shérifs»

le
0
Pour la première fois, les chefs de la police locale sont élus au suffrage universel.

Correspondant à Londres

Cela devait être une réforme démocratique majeure, cela risque de tourner au fiasco. Selon les prévisions, moins de 20 % des électeurs auraient l'intention de se rendre aux urnes ce jeudi, en Angleterre et au pays de Galles, malgré le caractère historique du vote. Pour la première fois, ils peuvent élire directement leurs chefs de la police. Le projet du gouvernement Cameron, voté en 2011, peine à intéresser le public. Il vise à remplacer les «police authorities», des cénacles d'élus locaux et de magistrats cooptés, par un puissant Police and Crime Commissioner (PCC) élu au suffrage universel, à la tête de chacune des 41 forces de police régionales du pays, à l'exception de celle de Londres, sous l'autorité du maire.

Ce nouveau «shérif» à l'américaine élu pour quatre ans définira la stratégie des forces de l'ordre, sera responsabl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant