L'Angleterre domine et renverse l'Allemagne

le
0
L'Angleterre domine et renverse l'Allemagne
L'Angleterre domine et renverse l'Allemagne

Plus affamés, plus pressants, plus tranchants, les Anglais retournent les Allemands et sortent vainqueurs de ce duel. De bon augure avant l'Euro. En revanche, côté teuton, l'heure ne doit plus être aux interrogations.

Allemagne 2-3 Angleterre

Kroos (43è), Gomez (57è) pour l'Allemagne / Kane (61è), Vardy (71è), Dier (90è) pour l'Angleterre

Albion est perfide. Elle a attendu les arrêts de jeu pour planter le but de la victoire. Une réalisation d'Eric Dier, qui saute et plante une tête rageuse tandis qu'André Schürrle (censé le marquer) est aux fraises. Un but à l'image de la rencontre. Tout au long du match, les Anglais n'ont cessé de bouger les Allemands, trop brouillons en défense et au milieu pour espérer tenir le résultat. Oui, l'Allemagne a mené de deux buts, mais cette victoire, elle devait être anglaise, tant les Three Lions S'ils continuent de se battre ainsi, les sujets de la Reine Elizabeth II peuvent faire de très belles choses en France. Quant à la Nationalmannschaft, il faut vite qu'elle trouve un équilibre, sinon les choses risquent de se compliquer très vite, n'en déplaise à Gary Lineker.

À l'Angleterre la pression...


Une fois de plus, Joachim Löw a pris l'expression " test-match " au pied de la lettre, et a joué au chimiste derrière, en remettant Emre Can à droite (mais pourquoi?) et Antonio Rüdiger dans l'axe. Du pain béni pour la ligne offensive anglaise, qui a pressé d'entrée de jeu. Hummels se retrouve débordé de travail, tout comme Kroos, et du coup, c'est toute l'équipe qui est déréglée. Au bout d'une dizaine de minutes de jeu, l'Allemagne croit sortir la tête de l'eau, mais l'Angleterre lui remet la tête dans le lavabo. Seulement, les Anglais, volontaires (à l'image de Bamidele Alli), se montrent trop maladroits. Si elle arrive à semer la panique dans l'arrière-garde teutonne, Albion ne parvient pas à inquiéter Manuel Neuer, ses tentatives étant trop enlevées.

À l'Allemagne les franches occasions


Finalement, l'histoire est un éternel recommencement. Une fois de plus, un juge de ligne donne son avis sur un but lors d'un Allemagne-Angleterre, et une fois de plus, il donne tort à l'Allemagne, qui avait raison. Feintant le centre, Sami Khedira trouve Mario Gomez (dédicace au VfB Stuttgart) qui trompe Jack Butland de près (27è). La sono est lancée, le buteur du Besiktas commence à célébrer son but mais est stoppé net dans son élan par l'arbitre de touche, qui a levé son drapeau bien tard. Et à tort: Gomez n'était…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant