L'Anglais Nick Clegg veut taxer les riches

le
0
Le leader des libéraux démocrates et numéro deux du gouvernement britannique plaide pour un impôt de 0,5 % limité dans le temps.

Correspondant à Londres

Après avoir fait des appels du pied aux riches Français menacés par les projets fiscaux de François Hollande, le gouvernement britannique se retrouve au pied du mur face à une proposition de création d'un impôt sur la fortune. Une première au Royaume-Uni, réputé pour son accueil favorable aux capitaux venus du monde entier. Mais le vice-premier ministre libéral démocrate, Nick Clegg, a choisi de frapper fort pour sa rentrée politique en évoquant une hausse des taxes sur les plus riches.

Le leader du parti centriste, allié des conservateurs dans la coalition gouvernementale, plaide pour la mise en place d'un impôt de 0,5 %, limité dans le temps, sur les patrimoines les plus élevés pour contribuer à la réduction du déficit. Cette proposition controversée a peu de chances d'aboutir. Elle semble destinée à servir de monnaie d'échange avec les partenaires conservateurs qui prépareraient quelque 10 milliards de livres (12,6 milliards d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant