L'Anglais David Cameron, premier allié des Français

le
0
Les deux pays se sont beaucoup rapprochés lors de la préparation de l'accord de défense signé à Londres en novembre. Ils se partagent aujourd'hui les lauriers du succès diplomatique obtenu jeudi à New York.

Quelques heures après le vote aux Nations unies de la résolution autorisant l'usage de la force contre la Libye, David Cameron s'est rendu vendredi matin à la Chambre des communes pour dévoiler son intention de mobiliser les forces aériennes britanniques contre le régime du colonel Kadhafi. «Nous allons envoyer sans tarder des Typhoon (Eurofighter), des Tornado, des avions de ravitaillement et des avions de surveillance, a-t-il expliqué. Les préparatifs pour déployer ces avions ont commencé, et d'ici quelques heures, ils vont partir vers des bases aériennes où ils seront à pied d'œuvre.»

La décision d'accompagner l'action militaire française et américaine avait donc déjà été prise, mais en venant chercher le soutien du Parlement, David Cameron a voulu éviter tout parallèle avec la manière dont Tony Blair avait manipulé l'opinion publique et ses propres députés pour entraîner son pays dans la guerre contre l'Irak il y a huit ans, presque jour pour jour. Sign

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant