L'ange est enfin descendu

le
0
L'ange est enfin descendu
L'ange est enfin descendu

Avec un an de retard, Angel Di Maria a enfin signé au Paris-SG. 63 millions d'euros vont donc quitter les comptes en banque du club de la capitale pour s'incruster sur celui de Manchester United. Le feuilleton de l'été 2014 est (re)devenu celui de l'été 2015 mais cette fois-ci, le dénouement est différent. Et voilà l'Argentin enfin joueur de la capitale.

Vous souvenez-vous du jeu " 1,2,3 soleil " ? Un mec face à un mur, seul. Une meute d'affamés dans son dos qui avait comme mission de s'approcher du Graal quand le solitaire balançait la fameuse phrase " 1,2,3 soleil " avant de vite se retourner. Une fois fait, chacun devait s'immobiliser tout en mettant fin à son rapprochement tactique du mur. Celui qui bougeait était prié de recommencer à son point de départ. Di Maria au PSG, c'est un peu ça. A force de s'approcher du mur, l'Argentin a fini par le toucher. " Di Maria ? Le dénouement est proche ", étayait Laurent Blanc après le match contre Chelsea disputé à Charlotte. Dans la foulée, Zlatan Ibrahimović aidait l'Argentin à se rapprocher du mur en lui envoyant un message très clair : "Bienvenue à lui, il va apporter ses qualités, c'est un bon joueur. Avec lui l'équipe sera meilleure."

Voilà après un an de rumeurs, d'attente, de déception, de rancœur, de fair-play financier et de tractations, Angel Di Maria portera le maillot du Paris-SG. Un moindre mal tant " El Angelito " était attendu par les amoureux de Paname. Il aura fallu un an de plus que prévu pour attirer le meilleur joueur de la finale de la Ligue des Champions 2014. " Le fair-play financier nous a handicapés et nous a clairement ralentis. Sans ces sanctions, on peut imaginer que Di Maria serait au PSG cette saison ", disait à ce sujet Nasser al-Khelaïfi en avril dernier. Depuis, les sanctions de l'UEFA ont été levées et Olivier Létang a enfin réussi à se débarrasser de l'ombre gênante de Leonardo en réussissant à négocier avec le tenace Ed Woodward de Manchester United qui, au départ, ne voulait pas lâcher le numéro 7 à moins de 75 millions. Voilà le premier coup " négocié " du PSG depuis le départ de son ancien directeur sportif.

Cette arrivée est importante à plusieurs titres pour le PSG. D'une, elle continue la politique de recrutements de " cracks " débutée en 2012. Après le duo Thiago Silva-Zlatan Ibrahimiovic en 2012, Edinson Cavani en 2013, David Luiz en 2014, voici Angel Di Maria. De deux, celui qui affiche aujourd'hui 27 ans - il est né le jour de la Saint-Valentin comme Edinson Cavani – viendra apporter sa patte gauche, son corps de lâche, sa peau abimée et son savoir-faire dans les grands rendez-vous pour permettre au PSG de faire autre chose qu'un quart de finale de Ligue des Champions. Durant l'été, Laurent Blanc avait souhaité…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant