L'ancienne société de DSK se déclare en cessation de paiement

le
3
L'ancienne société de DSK se déclare en cessation de paiement
L'ancienne société de DSK se déclare en cessation de paiement

L'ancienne société d'investissement de Dominique Strauss-Kahn, LSK (Leyne Strauss-Kahn & Partners), s'est déclarée en cessation de paiement ce mercredi, du fait d'une aggravation de sa situation financière. Les déboires de cette société avaient éclaté au grand jour fin octobre après le suicide de son fondateur Thierry Leyne à Tel Aviv. L'ancien directeur du FMI venait d'en quitter la présidence, trois jours plus tôt.

«Après la disparition tragique de Thierry Leyne, président en exercice, les membres du conseil d'administration de la société LSK ont découvert des engagements supplémentaires au sein du groupe dont ils n'avaient pas connaissance et qui aggravent sa situation financière délicate», indique la société dans un bref communiqué.

«Le conseil d'administration a constaté que ces nouvelles informations remettaient en cause la continuation de la société LSK, dont le crédit est irrémédiablement compromis. Par voie de conséquence, il a décidé de procéder à la déclaration de cessation des paiements de la société», conclut-elle.

Les circonstances troublantes de la mort de Thierry Leyne avaient poussé Dominique Strauss-Kahn à sortir de son silence. Il s'était exprimé dans nos pages, jeudi 30 octobre, évoquant une «situation dramatique qui [le] touchait personnellement». L'ancien ministre de l'Economie avait justifié son départ de la présidence du conseil d'administration de LSK, où il avait été propulsé en septembre 2013, par une divergence de vue avec son partenaire.

L'édito du Parisien. Les vérités de Strauss-Kahn (30/10)

«J'ai constaté à la fin de l'été que le projet n'était pas conforme à ce que nous avions envisagé ensemble et ne correspondait pas à ce que je cherchais», avait déclaré l'ancien numéro du FMI, précisant que Thierry Leyne «s'était engagé dans une stratégie d'emprunts» qui ne lui été apparue qu'«en octobre avec les comptes 2013» qu'il ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.laroc2 le mercredi 5 nov 2014 à 18:43

    et remboursé par les assurances si ça chauffe de trop hop direction tel aviv elle est pas belle la vie !!!

  • a.laroc2 le mercredi 5 nov 2014 à 18:42

    cela me rappelle le sentier ou j'ai travaillé 25 ans ils créent une boite pour faire faillite au bout de 4 /5 ans et la les fournisseurs pleurent ou alors c'est un incendie la première chose qui crame c'est la compta ensuite c'est le soi disant stock quand on voit ce qui passe par la fenêtre c'est du stock qui commence à dater invendable ou c'est carrément le cambriolage vers la fin aout et là tout le stock a disparu envolé bien planqué chez un copain revendu au black

  • frk987 le mercredi 5 nov 2014 à 16:59

    Le génie de la finance à la mode socialiste....c'est incompatible !!!!