L'ancien ministre PS René Teulade est décédé

le
5
L'ancien ministre PS René Teulade est décédé
L'ancien ministre PS René Teulade est décédé

L'ancien ministre socialiste René Teulade, 82 ans, est décédé jeudi. Il avait été hospitalisé la veille à la suite d'un accident vasculaire cérébral (AVC). Ministre des Affaires sociales et de l'immigration du 2 avril 1992 au 29 mars 1993 dans le gouvernement Pierre Bérégovoy. René Teulade était sénateur depuis 2008. «Un homme de terrain et d'action passionné par la cause publique et la justice sociale, qui «restera une figure marquante», a déclaré le président du groupe PS au Sénat, François Rebsamen. Le président Hollande, lui, perd un «ami».

Sur le plan politique, il a été très proche de François Hollande, alors premier secrétaire du PS, d'abord comme élu local de Corrèze, puis comme président du Comité économique, social et culturel (CESC), instance de réflexion du PS. Il a été suppléant de François Hollande à l'Assemblée nationale. René Teulade était depuis 1989 maire d'Argentat, en Corrèze, mandat auquel il a décidé de ne pas se représenter en mars.

Affaire de la mutuelle des instituteurs : décision le 11 avril

Ancien instituteur, puis professeur de collège, il est né à Monceaux-sur-Dordogne le 17 juin 1931. Orphelin à 12 ans, il milite dans les syndicats enseignants du SNI (Syndicat national des Instituteurs) et à la FEN (Fédération de l'éducation nationale) où il prend des responsabilités à l'échelon départemental. Membre une première fois du Conseil économique et social (CES) de 1980 à 1992, où il présidait le groupe de la mutualité et la section des Affaires sociales, il y est revenu après son expérience ministérielle.

En 1974, il devient président de la Mutuelle de retraite des instituteurs et fonctionnaires de l'Education nationale, rebaptisée ultérieurement MRFP et qui sera dans le collimateur de la justice. Il a occupé ce poste jusqu'en 1992. L'ancien ministre a été condamné en juin 2011 à 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende pour abus de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le vendredi 14 fév 2014 à 09:14

    si bien commencé ....... si mal fini !!

  • 2445joye le jeudi 13 fév 2014 à 20:59

    "Un homme passioné par la cause publique et la justice sociale et condamné à 18 mois de prison pour abus de biens sociaux". J'ai un peu de mal à réconcilier les choses...

  • M3182284 le jeudi 13 fév 2014 à 20:50

    une vie à parasiter et à profiter de la collectivité. Combien de contribuables faut-il pour nourrir un de ces dinosaures qui se refuse à quitter les mandats qu'il a soigneusement obtenus de ses complices?

  • j.delan le jeudi 13 fév 2014 à 20:44

    Et les cotisants en sont absolument convaincus car ils ont payés très cher

  • j.delan le jeudi 13 fév 2014 à 20:42

    Il n'a pas abusé des camarades, peut-être, mais des cotisants............