L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua est décédé

le , mis à jour à 01:26
1
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua est décédé
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua est décédé

L'ancien ministre de l'Intérieur, Charles Pasqua, est décédé ce lundi à l'âge de 88 ans des suites d'un accident cardiaque. La nouvelle a été confirmée par sa famille dans un communiqué : «Il s’est éteint à l’hôpital Foch de Suresnes dans les Hauts-de-Seine, département où il résidait». Selon, Patrick Balkany, il avait été hospitalisé dimanche à la suite d'un léger malaise.

Ancien Premier flic de France

Personnage complexe, qui ne faisait pas dans la nuance, Charles Pasqua a été un des ministres de l'Intérieur les plus populaires et aussi l'un des plus controversés. Affaibli, notamment depuis la disparition de son fils, l'ex-sénateur des Hauts-de-Seine avait mis un terme en 2011 à sa carrière politique, marquée par une part d'ombre liée à ses activités au sein de services d'ordre parallèles, ses réseaux africains et ses démêlés judiciaires. 

Une carrière chez Pernod-Ricard

Tour à tour mentor de Jacques Chirac puis de Nicolas Sarkozy, il était apparu la dernière fois en public le 30 mai pour le congrès fondateur des Républicains. Peu avant il était aussi apparu devant la cour d'appel de Versailles. Deux ans de prison avec sursis avaient été requis contre lui dans le cadre de l’affaire de la fondation d’art Hamon, le point d'orgue de quinze ans de ses déboires judiciaires.

Né le 18 avril 1927 à Grasse (Alpes-Maritimes), Charles Pasqua, petit-fils de berger corse, s'était engagé à 16 ans dans la résistance et, gaulliste convaincu, il avait adhéré dès 1947 au Rassemblement du peuple français (RPF). Il avait fait carrière dans la société Pernod-Ricard.

Chirac «trahi» pour Sarkozy

Pièce maîtresse de l'équipe de Jacques Chirac dans les années 80, M. Pasqua était devenu ministre de l'Intérieur en 1986-1988 dans le gouvernement de cohabitation de Jacques Chirac. Il avait à nouveau occupé cette fonction avec rang de ministre d'Etat en 1993-1995 dans le gouvernement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 30 juin 2015 à 07:42

    Une sacré perte financière pour ses avocats !!!!