L'ancien employé de la banque Reyl aurait bien livré des noms à la justice française

le
18
Pierre Condamin-Gerbier, ancien employé de la banque Reyl, fait de nouveau parler de lui.
Pierre Condamin-Gerbier, ancien employé de la banque Reyl, fait de nouveau parler de lui.

Le Français Pierre Gerbier, dit Condamin-Gerbier, s'est fait connaître en 2013 au moment de l'affaire Cahuzac. Ancien employé de la banque Reyl à Genève, il avait été licencié en 2010 pour avoir camouflé à son employeur une ancienne condamnation. Multipliant les rencontres avec les policiers, les douaniers, les magistrats, les sénateurs, les députés et les journalistes pendant des semaines, Pierre Gerbier déclarait détenir une liste de 15 politiciens français - dont des ministres et d'anciens ministres - possédant des comptes non déclarés en Suisse.

Le 17 juin 2013, la banque Reyl a déposé une plainte contre lui, pour vol, falsification de document, violation du secret professionnel et commercial. Arrêté le 5 juillet (Pierre Gerbier habite à Saint-Prex, dans le canton de Vaud), il a passé deux mois et demi en détention préventive. Remis en liberté le 18 septembre 2013, sommé de remettre son passeport et de se présenter chaque semaine à la police, l'ancien employé de Reyl a totalement modifié ses déclarations.

Comment éviter un procès

Répétant qu'il s'était fait abuser par les parlementaires et la presse, Pierre Gerbier affirmait n'avoir jamais fait de révélation. Il se serait contenté de confirmer des informations déjà en possession des juges. Même cette liste de 15 noms n'aurait jamais existé. Cette attitude ne manquait pas d'indisposer le ministère public de la Confédération, qui envisageait à l'origine de clore...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le mardi 8 juil 2014 à 12:34

    http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/274374444/

  • M3155433 le mardi 8 juil 2014 à 12:02

    La liste des évadés fiscaux volé par un ex employé de HSBC,comprenait 8000noms au depart. Quand Woerth , le ministre des finances integre(comme tout les autres et Cahuzac), l'a eut, il a rétiré 5000 noms environ. Surement le sien , celui de Cahuzac et de pleins d'autres ministres et collabo. L'employé a été tres courageux face a cette ma fia qui nous gouverne.

  • cavalair le mardi 8 juil 2014 à 11:33

    Il bouffe a tous les rateliers il me fait gerbier

  • M6437502 le mardi 8 juil 2014 à 11:30

    Si sa tronche correspond à la photo,il n'aurait jamais du être embauché.

  • fgino le mardi 8 juil 2014 à 11:27

    des noms,des noms,des noms,des noms,des noms,des noms,des noms,des noms, !!

  • M2180541 le lundi 7 juil 2014 à 17:40

    Rien d'étonnant quand on voit sa tête .....

  • M1765517 le lundi 7 juil 2014 à 14:26

    Va t on vers un afflux de gardes à vue ???

  • spcmg71 le lundi 7 juil 2014 à 14:04

    personne n'a intérêt à ce que ces noms sortent dans le public. D'ailleurs personne, en tout cas, bien-sûr, aucun journaliste, ne parle plus des 1000 noms supprimés par la gendarmnerie française, de la liste de 4000 noms volée par l'employé de HSBC geneve. Le journalisme d'investigation est mort. sous l'argent des élus, plutôt que sous le plomb, comme dit fullcove...

  • restif1 le lundi 7 juil 2014 à 13:49

    Je suppose que Bercy ne lui a pas proposé assez cher pour sa liste, du coup il la garde, peut-être pour un chantage

  • j.sallio le lundi 7 juil 2014 à 13:43

    L'affaire Sarkozy est une façon de ternir à sa réputation ,Et pendant que l'on parle de lui on ne parle pas des autres.Une publication de la liste auriginale de la "liste noire" des Évadés fiscaux, redonnerait de la crédibilité à l'action de justice en France. Mais il devait y avoir beaucoup de gens à protéger.