L'ancien commandant Oric extradé par la Suisse vers la Bosnie

le , mis à jour à 20:29
0

ZURICH, 26 juin (Reuters) - La Suisse a extradé vers la Bosnie l'ancien chef militaire musulman Naser Oric, défenseur de Srebrenica, a annoncé vendredi l'Office fédéral de la Justice (OFJ). "Accompagné d'une escorte policière suisse, Naser Oric est arrivé dans l'après-midi à Sarajevo, où il a été remis aux autorités locales", écrit l'OFJ dans un communiqué. L'ancien commandant bosniaque, arrêté à la frontière suisse, est incarcéré depuis le 10 juin à Genève. Soupçonné de crimes de guerre pendant la guerre civile de 1992-1995, il est à la fois réclamé par la justice de son pays et par la Serbie. Belgrade dit avoir constitué un dossier à charge contre Naser Oric, aujourd'hui âgé de 48 ans, à propos d'événements survenus en juillet 1992 à Zalazje, un village où ont été tués neuf civils serbes. Une procédure a également été ouverte en 2009 à Sarajevo par le parquet chargé des dossiers de crimes de guerre. (Joshua Franklin,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant