L'ANC s'opposera à la destitution de Jacob Zuma

le
0
    JOHANNESBURG, 5 avril (Reuters) - Le Congrès national 
africain (ANC) a apporté au président sud-africain Jacob Zuma le 
soutien nécessaire pour faire échec à l'ouverture d'une 
procédure de destitution à l'encontre du chef de l'Etat, mis en 
cause pour avoir effectué des travaux avec des fonds publics 
dans une résidence privée. 
    La Cour constitutionnelle a ordonné jeudi à Jacob Zuma de 
rembourser une partie de la somme totale (l'équivalent de 14 
millions d'euros) dépensée pour sa résidence de Nkandla, au 
Kwazulu-Natal. 
    La procédure de destitution réclamée par l'opposition doit 
être débattue dans la journée à l'Assemblée nationale, chambre 
basse du parlement sud-africain, où l'ANC dispose d'une large 
majorité (62% des 400 sièges). 
    Jacob Zuma a promis vendredi de rembourser une partie des 
sommes engagées et a présenté des excuses pour "le malaise et la 
confusion" suscités par cette affaire.  
    "Le président s'est excusé et a fait preuve de l'humilité 
nécessaire pour tout dirigeant", s'est félicité Gwede Mantashe, 
secrétaire général de l'ANC, à l'issue d'une réunion de la 
direction du parti.  
      
 
 (James Macharia, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant