L'ANC demande plus aux minières en Afrique du sud

le
0

(Commodesk) Les compagnies minières doivent produire de la plus-value en Afrique du sud, ou quitter le pays, a déclaré le conseiller de l'ANC chargé des affaires minières mardi à Johannesburg. Le parti suggère de taxer à 50% les profits des minières au-delà de 15% de retour sur investissement.

La question est au centre du congrès du parti, qui se tient actuellement. L'ANC ne veut pas seulement des sociétés « qui font des trous et de la poussière », mais qu'elles se préoccupent de l'avenir post-minier du pays, indique un rapport sur l'intervention de l'Etat. Les minières sont invitées à faire des propositions sur l'industrie qu'elles peuvent développer en aval.  Comme nombre de gouvernements africains, le parti voudrait que les compagnies n'emportent pas toute la richesse du sous-sol sans que le pays en tire profit.

Pourtant, la ministre des Ressources minérales Susan Shabangu assurait en mai dernier qu'elles n'avaient aucune obligation en la matière. « Le système de royalties minières est compétitif en comparaison de ce qui se fait ailleurs, et il fonctionne bien » déclarait alors la ministre.

Les minières estiment que les coûts du travail et de l'électricité, combinés aux taxes, annulent les bénéfices qu'elles peuvent tirer du sous-sol sud-africain. La mine de platine d'Aquarius Platinum à Marikana a suspendu sa production récemment, parce que le prix du platine exprimé en rands est inférieur à ses couts d'extraction.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant