L'amie de Francisco Benitez se confie

le
0
Francisco Benitez a crié son innocence dans une vidéo avant de mettre fin à ses jours.
Francisco Benitez a crié son innocence dans une vidéo avant de mettre fin à ses jours.

C'est la dernière personne à avoir parlé à Francisco Benitez. Juste avant de mettre fin à ses jours, le 5 août 2013, le légionnaire avait téléphoné à son amie Maria Teresa. Dans une interview à Paris Match, celle-ci se confie. "Je sentais qu'il était gagné par le désespoir, chaque jour un peu plus. J'étais prête à demander un congé pour l'épauler et entreprendre avec lui les recherches. Je ne l'ai pas fait, mais j'ai tenté de le réconforter, au quotidien, au téléphone", raconte cette femme, désignée comme la "maîtresse" de Benitez, mais qui nie avoir entretenu des relations intimes avec lui.

Maria Teresa avait rencontré le légionnaire en mars 2013 alors qu'elle était vigile au consulat de France à Barcelone. En arrêt-maladie et sous traitement médical, elle se dit encore sous le choc de l'affaire, qui l'a conduite à être entendue par les enquêteurs dans la disparition d'Allison et de Marie-Josée. Cette mère de famille avait retrouvé Francisco Benitez à plusieurs reprises, pendant trois mois, à Paris, Barcelone ou Perpignan. "C'était un homme agréable. Il avait belle allure et un sourire ravageur. Il se montrait très attentionné avec moi et tous ceux qu'il côtoyait. J'avoue qu'il me plaisait", admet cette blonde, svelte et sportive."Je craignais de voir sa femme débarquer"Benitez lui parle de la disparition des deux femmes le jour où les enquêteurs perdent leur trace, le 14 juillet. "Francisco m'a dit que sa femme...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant