L'ami Ricoré de José Bové

le
0
Pour la première rencontre à Toulouse de FabLab, Sylvain Lacaze est venu de son village du Lot avec... sa boîte de Ricoré.
Pour la première rencontre à Toulouse de FabLab, Sylvain Lacaze est venu de son village du Lot avec... sa boîte de Ricoré.

"On était un peu un FabLab avant l'heure", dit Sylvain Lacaze sur son stand. Cet ingénieur réseau ne présente pas de drone dans la "volière" spécialement aménagée du vaste hangar où des bricoleurs passionnés de technologies venus de toute la France, d'Espagne ou de Russie, exposent leurs innovations, plus ou moins spectaculaires. Pour la première rencontre à Toulouse de la folie FabLab qui gagne aussi les universités et les entreprises, Sylvain est venu de son village du Lot avec... sa boîte de Ricoré. L'emballage métallique a longtemps servi d'antenne aux pionniers de l'Internet sans fil pour connecter les zones rurales au réseau mondial.

"C'était folklorique", concède l'entrepreneur du Quercy, qui installe désormais des "antennes intelligentes" commercialisées par des fabricants homologués dans toute la France et jusqu'en Guyane. C'est aussi lui qui a posé les antennes pour offrir le Wifi gratuitement à tous les exposants et aux visiteurs attendus jusqu'à dimanche dans l'ancien entrepôt industriel qui abrite Artilect, le premier et le plus grand FabLab de France (3 000 mètres carrés, 850 adhérents). Pour l'occasion, les ingénieurs du Cnes, le centre spatial dont le siège est à Toulouse, ont offert gratuitement une liaison satellitaire.

Robin des Toits ou Robin tais-toi ?

Militant et entreprenant, Sylvain Lacaze rapporte avoir notamment raccordé le plateau du Larzac à l'Internet haut débit grâce à sa technologie. "J'ai...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant