L'AMF se dote d'une nouvelle arme

le
0
Gérard Rameix, président de l'AMF, a accordé un entretien au Revenu. (© E. Piermont / AFP)
Gérard Rameix, président de l'AMF, a accordé un entretien au Revenu. (© E. Piermont / AFP)

Grâce à la loi Sapin 2, le gendarme de la Bourse se voit doté de pouvoirs renforcés pour contrôler les placements dits en biens divers, c'est-à-dire tous ceux qui ne sont pas les classiques instruments d'épargne comme les actions, les obligations, les livrets, ou les sicav.

Dans un entretien accordé au Revenu, à paraître vendredi, Gérard Rameix, le président de l'AMF s'en explique : «Désormais, les établissements qui offriront des diamants, du vin, des tableaux, des manuscrits, des parts de forêts exotiques, des terres rares, que sais-je encore, devront au préalable enregistrer un document d'information auprès de l'AMF».

Plateforme anti-spams

Par ailleurs, le régulateur vient d'annoncer un accord de partenariat conclu avec une plateforme de signalement des spams.

Cet outil technologique viendra compléter sa panoplie réglementaire et l'aidera à traquer nombre de ces placements, dont certains sont de pures arnaques : «Etablie pour une durée d'un an, et tacitement reconductible, cette convention prévoit notamment la mise à disposition par Signal Spam à l'Autorité des marchés financiers de toutes les informations issues des signalements des internautes portant sur des fraudes et arnaques transmises par voie de mail et concernant des produits financiers», précise l'AMF dans son communiqué.  
 

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant