L'AMF sanctionne OFI AM pour ses fonds " madoffés"

le
0
(NEWSManagers.com) - La commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers ( AMF) a publié hier soir, sur son site, sa décision à l'encontre de la société de gestion OFI AM et de ses dirigeants au moment des faits, Gérard Bourrret et Thierry Callault - qui a quitté la société au mois de mars 2012. OFI AM reçoit un avertissement ainsi qu'une amende de 300.000 euros - qui vient s'ajouter au 300.000 euros payés en juin 2011 - tandis que Gérard Bourret et Thierry Callault ont reçu chacun un avertissement et une sanction pécuniaire de 30.000 euros. Lors de l'audition du 20 septembre dernier, le Collège de l' AMF avait requis requis un blâme et une sanction pécuniaire de 500.000 euros contre OFI AM, et un avertissement contre ses deux dirigeants et une amende de 60.000 euros chacun.

A l'origine, indique l' AMF, à partir d'un contrôle qui a débuté à la mi-2009, il a été reproché à la société de gestion et ses dirigeants un manque de professionnalisme et de diligences dans l'investissement et dans le suivi des fonds concernés par la " fraude Madoff " ; des lacunes dans le suivi et dans le respect des ratios réglementaires ; l'absence de gestion des conflits d'intérêts concernant les souscriptions et les opérations réalisées entre fonds par OFI AM, l'imbrication des fonds gérés par le pôle de multigestion alternative de la société et les opérations réalisées entre les dirigeants d'OFI AM et le FCPR OFI Investir. Enfin, le régulateur a noté des irrégularités dans la commercialisation d'un fonds d'investissement étranger, liées à une démarche de commercialisation en l'absence d'autorisation préalable et à la diffusion d'informations inexactes et trompeuses.

En l'occurrence, la défaillance dans le suivi des fonds cibles au sein du département de la multigestion concernait les fonds Leveraged Swap Segregated Portfolio One et Herald USA Segregated Portfolio One " . L'absence de suivi portait sur les fonds Fairfield Sentry Limited et Platinium All Weather Fund. Quant à la commercialisation d'un fonds d'investissement étranger non autorisée, il s'agissait du fonds d'investissement de droit caymanais X3.

La décision de l' AMF peut faire l'objet d'un recours dans les conditions prévues à l'article R. 621-44 du code monétaire et financier. Fin septembre, OFI AM avait indiqué à Newsmanagers que l'exposition aux fonds Madoff entre 2006 et 2008 représentait 25 millions d'euros, soit 0,14 % des actifs sous gestion, à l'époque proches de 17 milliards d'euros.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant