L'AMF sanctionne deux sociétés de gestion dans le dossier Madoff

le
0

PARIS (Reuters) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) française a annoncé mercredi avoir sanctionné deux sociétés de gestion de portefeuille, EIM France et Alternative Leaders France, pour des défaillances de contrôle et de suivi liées à la fraude massive orchestrée par Bernard Madoff jusqu'en 2008.

Les sanctions pécuniaires s'élèvent à 300.000 euros pour EIM France et 150.000 euros pour Alternative Leaders France (ALF), précise l'AMF dans un communiqué.

L'exposition de ces deux sociétés à la fraude Madoff était, au moment de la révélation de celle-ci, de 63,5 millions d'euros pour EIM et trois millions pour ALF, explique l'AMF.

Pour la Commission des sanctions du régulateur des marchés, les deux sociétés ont manqué notamment "à leurs obligations de diligence et de professionnalisme dans le contrôle des risques liés aux investissements réalisés pour compte de tiers".

Ces manquements, ajoute la commission, ont été identifiés lors des contrôlés lancés par l'AMF pour rechercher "si les procédures mises en oeuvre par les sociétés de gestion de portefeuille pour identifier, tant lors de la sélection que du suivi des 'hedge funds' dans lesquels elles ont investi, la nature des risques encourus et le niveau de ceux qui pouvaient être tolérés".

Bernard Madoff, coupable de la plus grande escroquerie de l'histoire de la finance, purge actuellement une peine de 150 ans de prison aux Etats-Unis.

Depuis la découverte de cette fraude sans précédent en décembre 2008, le dossier a connu des développements dans de nombreux pays dans le monde.

En France, plusieurs dizaines d'épargnants ont déposé plainte contre la banque suisse UBS, qui commercialisait la sicav luxembourgeoise Luxalpha, par l'intermédiaire de laquelle des investisseurs européens ont longtemps alimenté la "pyramide de Ponzi" échafaudée par Bernard Madoff.

Marc Angrand, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant