L'AMF donne son satisfecit à la certification professionnelle dont le périmètre s'élargit

le
0

(NEWSManagers.com) - L'Autorité des marchés financiers estime que le dispositif de

vérification du niveau de connaissances minimales des collaborateurs ou

futurs professionnels des prestataires en services d'investissement est

un " succès de Place" . Plus de cinq ans après sa mise en application,

l'AMF dresse un bilan très positif de ce dispositif à travers plusieurs

études menées auprès des populations concernées, professionnels comme

organismes certifiés. Le régulateur a conduit trois études pour

connaître les profils des professionnels, l'efficacité de l'examen, ou

encore les pratiques des organismes certifiés. " La valorisation

de leur parcours et le gage de compétence vis-à-vis des clients sont les

avantages de la certification externe les plus fréquemment cités par

les professionnels " certifiés " . L' examen certifié par l' AMF constitue

une reconnaissance affichée d' un socle de connaissances professionnelles

et conforte la qualité et l' homogénéité du conseil donné à la clientèle

en France. En cinq ans, la certification professionnelle des acteurs de

marché a donc fait ses preuves et a démontré son

utilité. Enfin, la

certification professionnelle permet d' assurer à la place de Paris un

bon positionnement" , souligne l'AMF dans un communiqué.La

vérification des compétences minimales est sur le point d' être élargie à

une nouvelle population : les CIF (conseillers en investissements

financiers). Exercée par 7500 personnes aujourd' hui, cette fonction est

encadrée par 5 associations professionnelles et concerne près de 5000

cabinets.A noter enfin que le dispositif de l' AMF se voit

renforcé dans sa légitimité et son efficacité dans le cadre des

évolutions réglementaires européennes. En effet, la directive MIF II

comprend un renforcement des exigences pour les populations fournissant

des conseils et des informations, dans une volonté accrue de protection

des investisseurs. Par ailleurs, les guidelines émises par l' Esma

suivent la même dynamique. " A cet égard, alors que le dispositif actuel

de vérification des connaissances est en avance en France, l' AMF et le

Haut conseil certificateur de place veilleront à le compléter et

l' enrichir en accord avec les grandes orientations européennes" , conclut

l'AMF.

Jean-François Tardiveau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant