L'Amérique redoute une crise du homard

le
0
INFOGRAPHIE - Le prix du «homard canadien» a été divisé par deux en 6 ans, en raison de pêche record. En France, l'abondance des mois de mai et juin a fait baisser les prix.

Mets de luxe par excellence en France, le homard est-il en passe de devenir un produit de consommation accessible? Si les amateurs se frottent déjà les mains - et les papilles -, de l'autre côte de l'Atlantique les pêcheurs s'inquiètent d'une nouvelle «crise du homard». À quelques jours du coup d'envoi de la saison de la pêche du noble crustacé en Amérique, les observateurs craignent en effet que le marché soit une nouvelle fois saturé.

De fait, depuis plusieurs années, les quantités de «homards canadiens» pêchés ne cessent de croître. Résultat, le prix du roi des crustacés est en chute libre de l'autre côté de l'Atlantique. L'aliment fétiche des repas de fête a perdu pratiquement la moitié de sa valeur en six ans au Maine, haut lieu de la pêche du homard.

Le prix de la liv...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant